Inquiétude pour les finances de la ville de Thuin

 

 

Lors du conseil communal de septembre, j'ai pris la parole au nom du groupe MR pour analyser les comptes et la modification budgétaire de la ville de Thuin.

Contrairement au PS qui, bien qu'attentif,  se réjouit de la situation, je ne peux partager cet optimisme quant à l'avenir. Notre partenaire de l'opposition, mais aussi le partenaire de la majorité IC  semblait aller dans le même sens que moi.

On ne peut qu’être inquiets, et se montrer prudents extrêmement prudents pour l’avenir car certes les comptes sont en équilibre , mais il faut souligner que la différence entre les résultats du compte et les résultats présumés inscrit au budget initial sont de plus d un demi millions d’euros en moins.

Par ailleurs, les problèmes de trésorerie sont criants et leur évolution à l’ avenir  est difficilement chiffrables mais leur évolution ne nous pousse pas à l’ optimisme.

Quelques remarques :

 

  1. les frais de personnel qui explosent, je peux entendre les explications données sur les intérims qui se prolongent, les congés de maladie, les changements d’échelles barémiques mais l’augmentation de 925 328 euros soit 14,47 % est inacceptable et je tiens à rappeler à juste titre les craintes  du comité de direction qui déjà le 12/12/2017 disait craindre pour le fonctionnement des services en raison du passage au 36h/ semaine sans embauche compensatoire
  2. Dans ce même ordre d’idée, les conséquences des fonctionnements de service  compliqués suite aux choix politiques pris entrainent des retards d’enrôlements avec des conséquences visibles sur ce bilan.
  3. L’augmentation de la dette à long terme risque à l’avenir de devenir intenable.

 

Dans la modification budgétaire, on note une augmentation surprenante et imprévue  des postes eau, gaz, électricité est notée, on est bien au-delà des prévisions, surveiller et gérer la consommation est une des missions qui vous est donnée. On nous parle en commission à des abus, des vols, des fuites , des problèmes techniques, on nous promet une vigilance accrue, n’oublions pas que ces coûts sont énormes et que c’est le contribuable qui paie ces manquements !

 

Par ailleurs,  et je l'avais déjà souligné lors du budget, on passe d’un poste de salage de 242500 euros à 469818 euros …On m’avait promis de rencontrer la seule firme qui avait répondu à l’appel d’offre pour avoir une explication plausible à ces augmentations de coûts, je sais que la ville ne peut humainement et techniquement assumer le salage de ses routes mais il est de votre devoir de veiller à ce que les coûts engendrés par de tels postes et pris en charge par des extérieurs ne flambent pas de manière démesurée, à ce prix là il est urgemment envisageable de revoir la manière d’agir !!! Ce à quoi le Bourgmestre répond que cela sera fait , mais ....que les conseillers doivent être responsables et ne pas sonner aux services continuellement pour signaler quand les citoyens se plaignent pour des embarras dans leurs rues...On appréciera!!!

 

Les coûts de la gestion des déchets augmentent je dirai que je m en félicite nous devons aller encore plus loin en la matière même si manifestement le coût de la gestion des déchets sauvages montre que tout le monde n est pas dans la même optique.

 

Nous avons entendu vos remarques en commission quant aux manquements importants et récurrents sur les coûts des travaux de voirie ou sur les bâtiments qui sont quasi systématiquement sous évalués, des erreurs manifestes (je n oserai pas dire conscientes) des bureaux d’étude mais aussi un suivi parfois hasardeux de la part du service travaux en sont les explications avancées. Cela engendre des coûts énormes et démesurés.

 

 

Pour conclure, notre groupe ne peut que se montrer inquiet, appelant à la grande prudence, craignant le passage sous tutelle, et nous partageons les commentaires du comité de direction et du directeur financier quant à cette légitime inquiétude.

   

 

.

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire